Il y a 2 ans et 1 jour, j’étais ronde comme une baleine, à pleurer ma mère toutes les 7 minutes à cause de contractions dans les reins, en essayant quand même de suivre ma partie de Final Fantasy. Mais tu en avais décidé autrement, que 4 jours de rab dans le ventre de maman, c’était bien mais qu’il était temps pour toi de voir le monde.

Il y a 2 ans, à 05h59 (pile pour l’heure du café, comme a souligné ton Papa), tu es arrivée, tel un boulet de canon. La docteur n’a pas eu le temps de dire que ta tête était sortie, que te voilà déjà complètement à l’extérieure. Le chapitre grossesse était fini, celui de notre vie de famille commençait.

Il y a 1 an et 11 mois, tu me transformais en vrai schizo, à autant t’aimer et ne pas te supporter en même temps. Mais comme me disait ma gynéco, ce n’était pas patho vu que tu n’étais pas encore passée par la fenêtre …

Il y a 1 an et 9 mois, je me suis demandée si on n’avait pas échangé mon bébé, car tout ces pleurs, ces crises, ces doutes, pfiout, envolées. Plus rien. Juste du calme, des rires, des cacas qui débordent, et des nuits entières.

Depuis, nous avons pris notre rythme de croisière. Tu as testé la crèche, puis tu l’as quitté. Nous avons déménagé, et tu as gagné ta propre chambre (loin de moi, bouhouhou). Tu as eu une nouvelle cousine et un cousin. Tu as eu un an, et tu as commencé à te déplacer. On est parti passer un week-end en été chez tes cousines, et tu as marché. J’ai eu 30 ans (point hautement important), et quelques cheveux blancs. Tu es déjà allée à Disney, et sûrement déjà oublié. Tu baragouines de plus en plus, sans pour autant aligner deux mots d’affilé. Tu imites la dégaine du zombie, et tu finis dans nos bras en éclatant de rire. Tu pousses nos téléphones quand on les a dans nos mains, et tu sais parfaitement comment allumer l’ipad. Tu manges comme une grande, mais ça reste toujours meilleur dans nos assiettes. Tu dors à merveille, mais tu ne veux plus du co-dodo (bouhouhou bis). Tu pousses des « whoaaaa » d’exclamation devant tout ce qui est nouveau, et ça me fait complètement craquer.

Je pourrais continuer longtemps comme ça.

2 ans de Toi, et tant de choses accomplies. Tant de rires, de guilis, de câlins, de ronchonneries, de jouets pas ramassés, de sacs de courses vidés, des M. Patates créés, de « Papa » à la place de « Maman », d’escaliers montés, des toilettes squattées, des repas imaginaires, d’histoires racontées …

Un très joyeux anniversaire ma Super Little A. <3

2 ans