Made in Belgium

Un Belgicisme, une fois !

Ça fait 7 ans ce mois-ci que j’ai posé mes valises en Belgique. Tout le monde sait qu’ici, les gens ne parlent pas la même langue : au Nord on parle flamand, à Bruxelles ce qu’on veux, et dans le Sud français. Mais on pourrait rajouter une 3ème langue : le Belge ! Car quand tu écoutes un Belge, tu le comprends facilement, puis là, il va te sortir un mot, une expression, et c’est fini pour toi ! Je te fais une petite liste des Belgicismes que j’ai pu rencontrer !

Belgicismes

Ça va ?

Alors non, je ne te demande pas comment tu vas.
Le Belge va te parler de quelque chose et d’un coup, te dire « ça va ? ».
Le Belge ne radote pas (enfin, ça dépend desquels), il te demande si ça te convient en fait …
Faut s’y faire …

Oufti !

Le oufti, c’est plein de choses à la fois.
Ce sont des fruits glacés enrobés de chocolat, c’est un nanosatellite, mais c’est surtout une expression pour exprimer l’étonnement.
« Oufti, ça drache fort aujourd’hui ! » (voilà voilà)

M’chou

Là, on peut dire que le Belge est faignant, il a juste raccourci le « mon » en « m' ».
Donc mon chou > m’chou. Autant aller droit au but hein.

Millard !

Wow, purée, voire putain.

Tu me dis quoi !

Euh … bah … Quoi.
Non, en fait, le Belge te demande de le tenir au courant.
Oui, faut pas chercher.

J’ai difficile.

Non, il ne manque pas de mot, le Belge a juste difficile.
Il a du mal quoi.

L’utilisation de savoir et pouvoir.

« Tu sais me passer le sel ? »
Le Belge sait bien sûr passer le sel, mais surtout il le peut.
Savoir est utiliser à la place de pouvoir, et ça ne gêne personne !

Septante / Nonante.

Le classique.
C’est vrai, pourquoi dire soixante-dix et quatre vingt-dix après tout !
Sauf quand tu dois jongler avec ta famille française, tu peux te retrouver à sortir des « septante dix » …

Une taque / un essui / une farde.

(oui, trois d’un coup)
Une plaque électrique, une serviette (de bain ou de plage), une pochette.
Facile, franchement !

Une mitraillette / un pistolet.

Je ne parle pas d’armes, mais de nourriture !
Une mitraillette, c’est un sandwich avec de la viande et des frites (tout dedans, oui oui),
et le pistolet, c’est un petit pain rond.

Déjeuner, dîner, souper.

Ça vous paraît simple, mais le Belge est blagueur.
Le déjeuner = petit déj, le dîner = déjeuner, souper = dîner.

Il y en a encore des tas que je pourrais vous lister, mais on va y passer des plombes ^^

Vous en connaissiez certaines ? 
Vous avez quoi comme expressions par chez vous ? 🙂

Tu peux aussi lire l’article de ma copine Mam et Compagnie ! 🙂

Commentaires

Commentaire

10 Comments

  • Reply

    DIM - Did it myself

    24 mai 2016

    Je suis arrivée en Belgique quand j’avais 16 ans. C’est à l’école que j’ai eu le plus de difficultés.
    – « Passe-moi ta latte, une chemise, ton magicolor, ton stiff….  »
    – « Mon stiff ? »
    – « Oui là dans ton plumier ! Et après on a fourche c’est trop cool que la prof soit malade. »

    Je pense 20 ans plus tard que je les utilise, que c’est joli et que ça fait partie du patrimoine belge. Etant moi-même belge, j’essaye de les apprendre à mes enfants.
    Encore que je suis épargnée d’habiter le Brabant Wallon parce qu’oufti qué naffaire à Lidch!

    • Reply

      Béné

      24 mai 2016

      Je les aime beaucoup aussi ces petits mots !
      Haha, je crois que ce sont les pires à Lidch oui ^^’

    • Reply

      Kathy Daniel Van Put

      20 juin 2016

      mdr, je suis belge mais alors « magicolor » ? c’est un marqueur ou un feutre en France; non ?
      et le « stiff » ? le stylo peut-être… je suis Belge mais je ne parle pas comme ça 😉

      • Reply

        Béné

        20 juin 2016

        Y’a tellement de façons de parler dans ce pays XD
        Même avec une amie de Liège, certaines expressions ne veulent pas dire la même chose ^^

  • Reply

    Youggie

    24 mai 2016

    Oh, je connais « tu me dis quoi » grâce à ma coupine Dunkerquoise, du coup, je l’utilise tout le temps :p (et souvent, à mauvais escient !) Et « déjeuner, dîner, souper », bah, c’est ma Marraine du Sud-Est qui l’utilise tout le temps (et promis, elle n’a aucun lien belge ^^).

    • Reply

      Béné

      24 mai 2016

      On est d’accord que c’est bizarre ce déj, dîner, souper !!!!??? :p

  • Reply

    Aurore Maman Joker

    25 mai 2016

    Haha !!! Moi c’est Marie du Blog Mcomme que j’ai eu du mal à comprendre quand elle me disait : « Je sais pas aller au parc, comme on a qu’une voiture ».. Ahreummm… ok j’ai vite compris le sens, mais au début ca perturbe quand même.
    Et en tant qu’Alsacienne, je me rend compte avec nos amis vosgien qu’on utilise des expressions traduit brut de l’alsacien, ou tout simplement on glisse des mots alsacien dans notre quotidien.

    • Reply

      Béné

      25 mai 2016

      Bah tu sais que sa phrase me paraît tout à fait normal, et que je ne sais pas ce qui t’as dérangé =D =D =D
      Je suis foutue =D

  • Reply

    Carine P

    6 juin 2016

    Coucou,
    Moi je suis née à la frontière belge, donc j’en connais pas mal. J’ai découvert que l’américain était de la viande crue et non pas le super sandwich steak frites ;), les chicons, tantôt, les tentures… lors de stages sportif à l’adeps.
    Maintenant on habite près de la Suisse, c’est pas mal on plus ici « t’as que faire! » (il y a intérêt à suivre la conversation car il n’y a pas forcément tous les mots dans les phrases 😉 ) …
    Alors pour que ce soit plus drôle mes 2 grandes iront tester un stage en Belgique cet été 😉 .
    Allez belle journée!

    • Reply

      Béné

      8 juin 2016

      C’est original ça le « t’as que faire » ! ^^
      J’imagine bien un mix belgo-suisse, ça doit être bien à décrypter =D

Laisser un commentaire

CommentLuv badge