Fin juin, nous avons eu la très grande chance de pouvoir assister à l’avant-première de Cars 3. C’était aussi l’occasion pour ma Miniature de découvrir pour la toute première fois les salles obscures !

Le ciné avec une 3 ans, ça donne quoi ?

Avant d’y aller, je me disais que ça pouvait être jouable, elle a déjà regardé des dessins animés de cette durée (oui oui, je sais, avant 3 ans pas d’écran), c’était forcément faisable ! Puis rajouté le coup de la nouveauté et entourés de pleins de monde, elle se tiendrait sans doute tranquille…

Ha.

Ha.

Ha.

Allez, si. Elle s’est tenue tranquille les 20 premières minutes. Après, elle s’est levée. Elle voulait aller sur Papa. Puis non, sur Maman. « Veux faire pipi Maman« . Évidemment. Puis une deuxième, troisième, quatrième fois…La canaille ne voulait en fait que courir dans les allées du cinéma. Elle a accepté de rester (un peu) sage quand je lui ai dit qu’on irait manger des frites après (merveilleuse invention le chantage).

Alors clairement, un long-métrage (et sans entracte), c’est vraiment trop long pour des petits comme ça. Je pense qu’il vaux mieux attendre autour des 5 ans afin de vraiment profiter. On a réitéré l’expérience une semaine après, mais avec un court métrage de 40 min. C’était la grande limite, et même pour les autres enfants présents dans la salle.

Et Cars 3 dans tout ça ?

Le synopsis tout d’abord !

« Dépassé par une nouvelle génération de bolides ultra-rapides, le célèbre Flash McQueen se retrouve mis sur la touche d’un sport qu’il adore. Pour revenir dans la course et prouver, en souvenir de Doc Hudson, que le n° 95 a toujours sa place dans la Piston Cup, il devra faire preuve d’ingéniosité. L’aide d’une jeune mécanicienne pleine d’enthousiasme, Cruz Ramirez, qui rêve elle aussi de victoire, lui sera d’un précieux secours… »

J’avais bien aimé le tout premier opus, le second beaucoup moins en revanche. Ce 3ème épisode est vraiment super chouette, et possède en plus une double lecture. Les enfants verront l’entraide, les amis etc. Pour nous, on distinguera clairement l’écart générationnel entre les stars d’hier et la nouvelle vague (est-ce qu’on est de vieux croûtons has been ?!). Mais surtout, le film est clairement féministe, avec le personnage de Cruz Ramirez qui arrive à faire sa place dans ce milieu bien macho. Alors je sais, on fout du féminisme partout en ce moment. Mais l’exemple est – je pense – important pour les enfants. C’est un message fort, ce n’est pas parce que tu es une fille que tu ne peux pas faire ce que tu veux (et comme quoi, Cars, ce n’est pas qu’un film pour les garçons). Je finis en parlant du réalisme impressionnant pour les effets d’eau, de sable et de boue, complètement bluffant !

La sortie belge est prévue pour le 26 juillet, et de l’autre côté de la frontière franco-belge le 02 août !